jeudi 12 novembre 2015

Arc en ciel

Eh oh? Eh oh? Il y a toujours quelqu'un ici??? 

Dans mes rêves, je recommençais à coudre sitôt la machine à coudre installée. 

Mais pour coudre, il y a deux ingrédients nécessaires: la motivation et l'inspiration. Ces deux ingrédients sont particuliers: si la joie, ou au contraire les tourments peuvent les révéler, la fatigue, à l'inverse, les dissout totalement. J'ai donc beaucoup de mal à trouver des petits bouts d'idée ou d'énergie pour faire quelque chose de ces machines. 

Et la fatigue est grande. Les enfants aiment l'école, certes. Mais ils ont eu aussi beaucoup de coups de blues. Etre en immersion totale dans une langue étrangère est dur. Tout le monde dit qu'au bout de 2 à 3 mois ils commencent à parler anglais. C'est vrai. Mais ils ne peuvent pas encore tout exprimer, et certaines journées sont frustrantes pour eux, et la tension nerveuse est bien là. Et les mamans n'aiment pas sentir leurs petits si tendus. Alors je n'ai pas fait grand chose à part leur cuisiner des petits plats "à la française" pour qu'ils retrouvent quelques repères. Je n'ai pas eu une seule semaine de vacances cet été, et j'ai eu, au contraire, de grosses périodes physiques suivies de moments nerveusement tendus. Donc, triple fatigue. Alors la couture ??? hum... Regarder les blogs de couture? non plus. Je n'y arrive pas.

Mais j'ai quand même envie de ne pas abandonner. Je suis petite, donc tenace. J'ai développé au cours des années un caractère de vraie teigne. Ou de pitt bull, au choix. Ne rien lâcher. S'il faut, on va reprendre par le bas de l'échelle. Programme:

1/ retourner sur pinterest de temps en temps.
2/ aller voir un peu les collections des magasins de vêtements en France (la mode ici est surtout sportswear... pas ça qui m'aidera)
3/ trouver la motivation en pensant à ce dont on a envie, ou à défaut, à ce dont on a BESOIN. Le besoin est toujours plus fort que l'envie.
4/ chercher dans ses placards ce qui est possible, ou facile, de faire. Les temps sont à l'économie. Je dois me racheter des meubles, alors je vais pas courir les magasins de tissus.
5/ finir avec une idée utile, et faisable en quelques minutes. Baby step, baby project. 


Alors voilà. Ma "family room". C'est la partie salon qui est à côté de la cuisine. Chez nous, il y a une living et dining room d'un côté, pour les jours de fêtes ou les réceptions de l'ambassadeur. Et il y a la pièce à vivre au quotidien. Pauvre en déco pour le moment... Mes coussins allaient avec la déco de notre ancienne maison, et en plus ils étaient tout vieux et miteux à force d'usage intensif par les enfants. J'ai BESOIN de déco. 

J'avais trouvé chez Target (l'équivalent de mon bien regretté monop') ces coussins brodés soldés ($5, coussin intérieur inclus, parfait pour mon budget). Je les trouvais sympas, et bien colorés pour trancher avec mon choix de couleurs "pôle nord". Mais ils sont si particuliers qu'il n'était pas simple de trouver quoi faire pour les accompagner.


Et en rangeant mes tissus (pour trouver une idée, rien de tel que tout sortir et tout ranger après), j'ai trouvé ce bout de tissu, 1 mètre seulement, venant de chez Ikea. Les couleurs sont exactement les mêmes que mes coussins Target! Hourra.


Et j'ai même trouvé, toujours en tissu ameublement solide, ce turquoise provenant de Mondial Tissu.


Voilà, j'ai juste fait deux coussins hier. Mais j'ai réussi, lundi, à trouver une idée et à trouver la motivation pour la réaliser. Et rien que pour ça, je suis presque fière de moi. Pourtant, c'est vraiment, mais alors vraiment que 10 minutes de couture...


On est pas encore dans l'esprit de Noël ici. Il y a Thanksgiving d'abord. Je sais pas si je vais réussir à reprendre la "vraie" couture rapidement, mais je vais tenter de continuer mes "baby steps". Et petit problème: ma surjeteuse n'aime pas du tout le changement de volts, malgré le transformateur. Et la recouvreuse, achetée il y a si peu de temps, ne marche carrément pas du tout. Bouh... j'aurais dû les laisser en France à mes copines... Et je sais pas du tout comment faire pour les ramener au pays. C'est bête, vraiment. 

33 commentaires:

  1. Petits pas petits pas petits pas.... ces tissus n attendaient que le déménagement pour s exprimer, c est quand même dingue!
    gloups pour tes machines... et je sais où aurait fini la recouvreuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, les machines marchent quand on change le transformateur!! ouf.

      Supprimer
  2. pas facile ces périodes de transition - nouveau rythme, nouvelle vie ... mais se sentir bien chez soi c'est déjà un 1er pas, c'est une bonne idée de s'investir dans la déco! c'est tellement frustrant quand la motivation n'est pas là :-(
    En tous cas, c'est coloré et graphique, pile dans la tendance votre family room :-) on trouve parfois de jolies surprises en rangeant les cartons! le résultat est très sympa!!
    A bientôt pour le prochain baby (et joli!) step!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour
    Je n'ai jamais posté sur votre blog mais je suis secrètement admirative de votre talent.
    Au vu de votre billet, je prends la plume pour partager car j'ai moi même habité 7 ans aux USA où mes enfants sont nés puis 4 ans à Singapour pour finir par rentrer en France avec des enfants parlant plutôt mal le français (papa écossais + pays anglophone) et donc un retour compliqué. Ok ce n'était pas dans le même sens mais c'est tout aussi stressant....bref, tout cela pour vous dire que les choses vont rentrer dans l'ordre et l'année prochaine vous allez nous écrire un billet pour nous dire que vos enfants sont devenus de vrais petits ricains et que leurs références françaises sont déjà loin. I bet you!
    Pour les tissus, chez Wallmart on trouve parfois de jolies choses à des prix raisonnables.....
    Pour l'inspiration, ça va revenir aussi c'est certain mais il faut laisser le temps au temps.
    Yes, you can!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'en ai trouvé quelques uns chez Walmart. Merci pour ce joli message d'encouragement.

      Supprimer
  4. Je confirme pour la motivation qui fuit devant la fatigue et qui disparait quand la surjeteuse fait défaut. Je couds à peine depuis juillet que ma surjeteuse est partie en révision et encore moins depuis que je suis enceinte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah!! grande nouvelle!! toutes mes félicitations!

      Supprimer
  5. Courage, courage !!! C'est sur qu'il faut bien compter 6 (bons) mois d'adaptation, c'est à la fois peu à l'échelle d'une vie mais tellement long sur le moment... J'aime ta pièce à vivre qui me rappelle mon glacier de salon ;-) tes jolis coussins sont parfaits !!! Noël... si loin de nos traditions, c'est ... dépaysant dira-ton... mais tu t'y attends déjà. Je suis également certaine que dans un an, ton regard sera totalement différent, et tes enfants totalement à l'aise ! En attendant, je t'envoies plein de courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est à 4 mois... Merci pour ce message d'encouragements.

      Supprimer
  6. Vu les circonstances, je trouve ça génial d'avoir réussi cela, une petite, mais belle victoire !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Je suis admirative de votre parcours, ce ne doit pas être simple, quelle énergie, bravo, votre maison en vaut la peine, je la trouve magnifique. Mince, c'est rude pour la surjeteuse et la recouvreuse. Un électricien n'aurait pas une solution ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, j'ai testé les machines sur un autre transfo, et ça marche! Ouf. Mieux vaut changer un transfo que de racheter des machines.

      Supprimer
  8. Comment tu n'est jamais aller regarder ma catégorie "couture coussin/ pillow" sur Pinterest. Mais comment se fait ce ? ;)

    https://www.pinterest.com/3ptitspointsetc/couture-coussinpillow/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, tu sais... je suis tête en l'air!

      Supprimer
  9. Je trouve ta déco très jolie. ces nouveaux coussins sont top

    RépondreSupprimer
  10. Que je comprends en te lisant. Nous avons des amis qui vivent à l'étranger et je sais combien c'est difficile et la fatigue intense de toute la journée être dans un effort over over size.
    C'est un beau défi qui est le votre, c'est dur mais courage et prendre le repos là où on le trouve, avancer tranquillement comme tu peux, c'est déjà super bien. BRAVO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il faut que j'apprenne l'alphabet à mon Pierrot... ici, les enfants doivent commencer à lire en maternelle. Alors qu'en France, on fait tout ça en CP... Du travail en plus!

      Supprimer
  11. C'est très frustrant de ne pas avoir envie de faire ce qui nous fait nous sentir bien d'habitude! Dis-toi que ça va revenir, chaque chose en son temps. Tu as bien raison de te concentrer sur de l'utile (tes housses sont top!), le "futile" retrouvera sa place quand le stress sera retombé! La bise! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais bien refaire des robes...
      Bisous ;-)

      Supprimer
  12. Ça va revenir. C'est déjà pas si mal ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Aller, un petit souffle d'une couturière en veille aussi depuis longtemps ! Je comprends ce que tu traverses (enfin, mis à part les complexités dues à l'expatriation).
    Ça fait beaucoup à encaisser.
    Mais ces petits coussins débordent de bonne humeur.
    Courage et à très bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Que se passe t-il pour toi? Désolée, je suis à l'ouest avec les blogs en ce moment... (vraiment très à l'ouest, d'ailleurs).

      Supprimer
  14. J'ai juste envie de te dire bon courage ! Ne regarde pas l'enfilade des jours, essaye juste de vivre au mieux chaque journée, en trouvant à chacune au moins un moment qui en vaut la peine. Et n'hésite pas à te retourner, pour voir et te féliciter de tout le chemin déjà parcouru.
    Tu as le tempérament d'une battante, et ta stratégie semble porter ses fruits. Et dis toi bien qu'avec toi, même un simple coussin est une réussite ! Une chose est sûre, tu n'as pas perdu ton bon goût en chemin ;-).
    Un peu de shopping de patrons sur le net, ça marche bien aussi pour la motivation ;--)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce motivant message d'encouragement.

      Supprimer
  15. le premier pas est souvent le plus difficile, tu vas y arriver, petit à petit, ca ne fait aucun doute. Même tes tissus se donnent le mot pour t'aider, cet assortiment à tes coussins est juste parfait !

    RépondreSupprimer
  16. c'est un bon début et tu as un bon karma couture pour avoir trouvé des tissus si bien assortis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah le karma... il est pourri sur bien d'autres points!

      Supprimer
  17. Je comprends bien ton blues et tes coups de fatigue. L'adaptation dans un nouveau pays (nous avons fait 4 pays en 10 ans d'expatriation) n'est pas toujours facile. Il faut du temps pour trouver sa place et instaurer une routine agréable.
    Prend ton temps et puis pour la couture l'envie finiera par revenir :-)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire. bien que vous remplissiez votre mail dans les champs demandés, blogger ne me le transmets pas. Pour vous répondre, merci de mettre votre mail à la fin de votre commentaire, merci.

Bizzzz
map